MARIE

Build a new Energy Renovation Strategy around the Mediterranean

Innovation et entreprise localeInnovation and local enterprises
TwitterFlickrLinkedinSlideshareFlux rss

Innovation et entreprise locale

Partager


Slideshare

Expérimentation 3.1 - Développement de l'efficacité énergétique des composants thermiques construction à base de bois en fibres et en liège utilisé pour rénover l'enveloppe du bâtiment

Description :

L'obtention d'une solution technique pour une meilleure efficacité énergétique dans le contexte du climat méditerranéen, grâce à l'utilisation de matériaux régionaux renouvelables facilement disponibles, ne comportant pas un déséquilibre de l'environnement, renforcer la zone de la chaîne d'approvisionnement et une meilleure utilisation du bois catalane. Par conséquent, les fibres du bois et du liège ont été identifié comme matériaux régionaux renouvelables à haute performance thermique, avec un meilleur confort intérieur et une bonne perception de l'utilisateur.

Le responsable de cette expérimentation sera L'Institut Catalan des Bois (INCAFUST). Il a pour objectifs de promouvoir et de développer les matériaux de bois et d'améliorer la compétitivité, l'innovation et la productivité de l'industrie du bois régional. INCAFUST sera responsable d'identifier, d'évaluer et de recommander un système de construction adaptée au contexte régional en ce qui concerne l'environnement, les conditions de construction existants.

Cette expérimentation tente d'identifier les meilleurs systèmes de construction disponibles avec des matériaux renouvelables pour améliorer l'efficacité énergétique de l'enveloppe du bâtiment, et de définir une proposition technique pour utiliser ces systèmes dans le projet pilote MARIE, ainsi que d'autres projets.

Objectif :

L'objectif est d'améliorer l'efficacité énergétique du parc immobilier Méditerranée en utilisant des panneaux de fibres de matériaux régionaux, naturel et renouvelable soit de liège, de cellulose ou de fibre de bois dans un système innovant de construction de bâtiments.

Suivant ce but, les objectifs principaux de l'activité pilote correspondant sont les suivants :

1. L'obtention d'un système de construction innovant basé sur des panneaux de bois et isolation en liège pour la réhabilitation énergétique de l'enveloppe.

2. Définir les exigences pour la mise en œuvre du système de construction.

3. L'évaluation et la performance du système de l'isolement.

4. L'évaluation et la consolidation des résultats dans la recommandation finale.

5. L'analyse du cycle de vie et la définition de la durabilité des systèmes de construction.

Outil/Méthode :

Afin d'obtenir les caractéristiques techniques et les recommandations finales, cette expérimentation aura différentes tâches liées aux activités théoriques, études de terrain et des tests de laboratoire. La première tâche consiste à identifier les types les plus importants de la construction de bâtiments dans la région de la Catalogne, nécessaire à l'amélioration de l'enveloppe thermique. Définir ensuite le nec plus ultra de l'objet par la recherche d'articles scientifiques les plus notables et récents dans les revues de l'indice.  Le point sera fait sur les systèmes préfabriqués en bois en usine locaux et européens. Ensuite, identifier les exigences auxquelles doit satisfaire la fabrication de produits tels que les normes de construction doivent être respectées par le système de construction.

Panneaux de fibres de bois seront utilisés comme une isolation thermique et acoustique des murs extérieurs des bâtiments de rénovation. La performance d'isolation de ce produit doit être excellente et ainsi avec la fonctionnalité durable. L’excellente option pour appliquer l'isolation à base de produits du bois dans les bâtiments (publics et privés) sera la rénovation.

Expérimentation 3.2 - stratégie de coopération régionale pour améliorer la qualité et l'innovation de produits technologiques pour l'efficacité énergétique dans les bâtiments

Description :

 En conformité avec les exigences de la directive actuelle sur les marchés publics dans l'UE, l'évaluation des soumissions publiques est généralement basée sur seulement deux éléments : les exigences techniques minimales et la valeur économique de l'offre. Ce type d'approche donne souvent une fausse information sur le prix réel de l'approvisionnement, en oubliant tous les coûts d’entretiens générés par l'utilisation du produit choisi dans l'offre, et de cette façon déforme le réel de l'offre dans le temps.

Pour corriger ce type d'approche dans le domaine de l'efficacité énergétique dans les bâtiments, depuis ces dernières années, un nouveau type d'évaluations tirées de l'analyse du cycle de vie connu sous le nom d’analyse du cycle de vie (ACV), a commencé à être utilisé. Cette méthode permet d'évaluer les coûts d'exploitation, et les frais d'installation, afin de garantir une meilleure connaissance de l'ensemble du processus économique. Même si elle n’est toujours pas obligatoire, cette méthodologie est actuellement en discussion dans le processus d'adoption de la nouvelle directive sur les marchés publics, afin d'aider l'administration publique dans le processus en cours : «mieux acheter». Dans le même temps, si elle est adoptée, cette approche contribuerait à la compétitivité du marché des technologies les plus prometteuses et novatrices.

Une approche encore plus compliquée et plus intégrée, connue sous le nom : totalité du coût du cycle de vie (WLCC), comprend non seulement l'ensemble des coûts d'exploitation, mais aussi les coûts liés à la fin de la vie et les coûts de l'élimination.

Certains pays de l'UE (l'Ecosse, la Scandinavie, certaines régions allemandes et françaises) ont déjà commencé à adopter des méthodes LCC simplifiées, par exemple, l'évaluation des coûts liés à tous les systèmes de production thermique, ou la distribution de chaleur et d'électricité dans les bâtiments. Le but de ce choix est stratégique : introduire progressivement cette méthodologie dans un marché traditionnellement «conservateur», comme le secteur du bâtiment, en aidant les acteurs privés à devenir des experts de ces nouveaux marchés publics avant l'introduction complète de la méthode WLCC (lorsque les méthodes finales seront définies et adoptées).

L'expérimentation sur les produits portera donc essentiellement sur ce genre de nouvelle approche des marchés publics, d'une part en aidant l'administration régionale à l'adoption de nouvelles méthodologies pour ses commandes et d’autre part,en aidant les PME locales du secteur du bâtiment dans la fourniture de technologies pouvant être prises en compte dans ce genre de marchés.

Objectif :

L'objectif général est la mise en œuvre au niveau régional d'une stratégie de soutien aux PME locales qui travaillent dans le secteur du bâtiment, afin d'accroître la qualité et l'innovation de leurs produits technologiques, en lien avec l'adoption par le gouvernement régional d’un code des marchés publics mettant l'accent sur la qualité des produits et des éléments de construction

Pour atteindre ce genre d'objectifs, l'expérimentation aura des objectifs différents, correspondant chacun à une tâche spécifique :

 

 

  1. Test de la méthodologie LCC dans les procédures de passation des marchés publics ;
  2. Enquête sur l'évolution des mesures et des politiques au niveau régional, national et européen;3. Utilisation de l'ACV pour la qualification des produits offerts par les PME locales du secteur;
  3. Mise à jour de la liste des prix de la construction d'offres publiques régionales avec des concepts LCC et LCA;
  4. Tests en conditions réelles de produits innovants pour le secteur du bâtiment.

Outils/Méthodes :

 
Tâche 1 : Méthodologie et procédures

Définition et création d'un logiciel destiné à l'administration régionale pour l'évaluation de la LCC en cas d'offres publiques pour une modernisation ou la construction de bâtiments, limitées aux systèmes thermiques et électriques. Le logiciel sera évidemment basé sur les lois actuelles qui définissent les performances techniques requises des bâtiments, tant au niveau national qu'au niveau régional (. D.lgs. 192/05 et modifications, DGR 4.8.2010 n 46-11968).

              Tache 2 : Information sur l'évolution des mesures et des politiques au niveau régional, national et européen

Le but de cette partie de l'action pilote vise à informer les entreprises locales des nouveaux instruments actuellement en cours de développement pour les systèmes de passation des marchés publics, afin de les aider à réadapter leur offre.

Dans cette phase, il est prévu l'organisation de 6 (deux par an) réunions thématiques avec les entreprises locales, sur les sujets suivants :

 

 

  • Présentation de la méthodologie LCC dans les systèmes de passation des marchés publics ;
  • Evolution des systèmes d'évaluation de l'environnement et de l'énergie;
  • Nouvelles directives de l'UE sur l'efficacité énergétique et les marchés publics ;
  • Méthodologies d'ACV pour la qualification des produits;
  • Nouveau catalogue de prix pour les appels d'offres publics régionaux dans le secteur de la construction;
  • Mise en place d'un programme régional sur les mesures législatives et financières (LEFIMP), un programme de mesures de soutien éventuellement intégrées par les résultats des applications des méthodes LCC.
 

Tâche 3 : Utilisation de l'ACV pour la qualification des produits offerts par les PME locales du secteur de la construction.

L'objet de cette partie de l'action pilote est donc de commencer une activité de soutien à la diffusion envers les entreprises régionales de l'utilisation des méthodologies d'ACV pour qualifier leurs produits. Cette méthodologie, d'ailleurs, pourrait être utilisée à l'avenir pour définir certains critères de base pour la définition d'une «meilleure pratique» locale qui pourrait être développée dans les actions de soutien financier aux PME locales.

Task 4 : Definition of a new catalogue of prices for Regional public tenders in the building sector

 

 

Les activités seront donc les suivantes :

  • Définition, en conformité avec les services régionaux intéressés, d'une nouvelle structure pour le catalogue régional des prix en tenant compte de l'ACV et LCC
  • Mise à jour de la liste des prix régionale, y compris des produits et des solutions innovantes, en particulier les résultats de l'offre côté Analyse comparative régionale;
  • Inclusion dans la nouvelle base de données nationale de l'association ITACA de produits provenant du Piémont qualifiés par les procédures ACV.

Experimentation 3.3 -Development of business services for local SME to push and pull the energy renovation market in Med regions

Development of business services for local SMEs on two local Mediterranean territories : Pays Dignois and Frejus town The pilot action is deeply rooted in a founding paradigm which states that :

  • faced with the energy and climate issues and the complexity of the energy market for private homeowners, no public or private actor alone has the capacity to boost the market for ambitious energy renovations ;
  • drastically developing the EE renovations rate requires a major cultural shift of both demand (consumers) and offer (SMEs, artisans) but more generally of many other influential actors ;
  • this cultural shift may be better started by considering consumers' and SMEs' habits (business as usual) and working on gradually changing them ; more specifically, aiming at embedding EE in any kind of renovation works, rather than focusing on shear EE renovations is considered more effective ;
  • while efficient EE renovations need global planning, they may be implemented "step by step" provided that the works which are done first don't alter the possibility for later improvements.

The pilot action was tailored so as to to set up on conditions to boost the energy efficiency market, on a local territory, with a twofold strategy :

  • a push strategy : inciting SMEs to generate and supply local demand for energy efficiency through support measures addressing their needs (existing and new ones if necessary). That strategy seeked to develop an effective offer to help SMEs choose, among existing support measures and services, those most adapted to their own strategic goals and specific needs. New support measures for needs not fulfilled yet were developed and tested.
  • a pull strategy, to boost local demand through innovative communication actions. These actions were designed so as to stick to users' actual motivations and embed EE in any kind of renovation project.

Two areas have been selected for this pilot action, on the basis of their characteristics which are representative of the Provence-Alpes-Côte d'Azur main issues regarding EE renovation (rural vs. urban, individual vs. collective...) :

  • Pays Dignois, in the Alpes-de-Haute-Provence (04) ;
  • town of Fréjus, in the Var (83).

The pilot action, called Rénover+, allowed a large range of actions aiming at modifying the dynamics of the energy renovation market by creating more links between all kinds of actors : private homeowners, professionals, institutions, politicians, etc.

The operation has been designed in a spirit of "coopetition", especially between private actors. On a emerging and growing market (like that of EE renovation), the most effective strategy states that all actors should contribute to the growth of the market rather than compete for meagre market shares. Each private actor is thus encouraged to identify its priority targets, develop and test new offers and partnerships, contribute to a common communication effort.

Main implementation steps regarding SMEs support actions within pilot

  • Identify, mobilize, invite, activate and coordinate public and private actors developing specific support measures for SMEs related to the EE market ;
  • Develop the awareness of these existing measures and actions among SMEs, help them identify and choose those most adapted to their concerns and own strategy ; complement the existing support measures where and when necessary ; stimulate networking ;
  • Stimulate the energy renovation demand using both push and pull strategies.

Ground work in both Pays dignois and Frejus

In each pilot site, the action plan has been implemented by two field managers, working hand in had, one mostly devoted to actions on demand, and the other to actions towards SMEs.

The Skilled Crafts Chamber, of respectively the Alpes de Haute-Provence and Var, devoted two business development managers to the pilot. They were in contact, on a daily basis, with the building SMEs and their usual interlocutors : wholesalers, building materials merchants, contractors, trainers, professional organizations, etc.

Two territorial project managers respectively in Pays Dignois and in Fréjus were responsible for actions aimed at informing, directing and stimulating homeowners and mobilising the partners likely to take part in such actions, with various advisory locations, estate agents, asset managers and solicitors, banks, etc. Actions on demand were undertaken either directly or via local facilitators (EE information Agency, Agency for improvement of housing dealing specifically with social issues etc.). 

Working in close collaboration and acting as privileged interlocutors for all partners in the scheme, they strived to facilitate convergences, encourage possible cooperation and find concrete solutions to the problems encountered.

At any time, the current partners but also the stakeholders and organisations wishing to join the scheme could get in touch with them to propose actions, seek forms of cooperation and contribute with their ideas and suggestions.

During the pilot, both territories worked closely together and shared best practices ; regular meetings including regional supervisors and consultants, have been organized.

Actual actions and results :

  • Renover+ website
  • A long preparatory stage involving numerous contacts with professionals and businesses  
  • Press relations (around thirty press articles on Rénover +)
  • Specific tools to support the professionals (A protocole of renovation called 123 réno; Training)